Cher Bonheur

Cher Bonheur
Eternelle quête infatigable,
Tu sembles en tout point sorti d’une fable.
Un graal tant convoité,
Dans l’incertitude de te capturer.
Un jour tu arrives et l’autre tu repars,
Je crains que tu n’arrives pour certains trop tard.
Cette sensation de ne jamais te posséder
Me rend folle et à la fois continue de me faire espérer.
Lorsque tu m’échappes, je reviens te chercher,
Tu me laisses ce goût d’inachevé.

Connais tu ce qu’est la tristesse?

Sais tu que parfois tu m’agresses?
En envahissant mon âme d’une myriade de couleurs,
Tu décuples mes sourires jusqu’à en faire déborder mon coeur.
Mais ces derniers temps tu te fais rare,
Ta présence me manque et c’est tout un art,
Que de te défendre contre toute cette torpeur,
Qui envahit mes jours et toutes mes heures.
Parfois je ne crois plus en ton pouvoir,
Lorsque tu ne fais que décevoir,
Les hommes et les femmes de ce monde
Qui connaissent des kilomètres de Malheur à la ronde.
Alors je m’accroche à ces souvenirs,
Qui ont tant de fois su assourdir,
Mon mal-être et ma souffrance,
Ces infatigables nuits d’errance.
Et tu réapparais lorsque je m’y attends le moins,
Tu dessines des soleils dans mes chagrins.
Et le sourire qui m’avait quitté
Retourne sur mon visage pour y habiter.
Parce que je ne cesserai jamais de te courser
Et que tu ne cesseras jamais de me hanter.
Ces éphémères instants de bonheur,
Sont ceux que je chéris le plus et qui demeurent
A jamais en moi
Alors reçois
Mon éternelle et immense gratitude
Pour avoir tué ces moments de solitude.
Merci de toujours revenir
Ne me laisse pas à nouveau dépérir.
J’ai confiance en toi,
T’es mon sauveur à moi.

 

Bien à toi.

Sarah

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *