Jeux de liaisons

Cet homme là me retourne le cerveau,
Il est mes envies ,il est mes mots
Quand l’ultime syllabe de son nom,
Se perd dans mes jeux de liaisons.

 

Il est sans être puisque je ne le connais point.
Il est juste charmant, je le saurai mien.
Et mes lèvres se pendent à son cou.
Je porte son prénom comme on porte un bijou.

 

J’ai le choix mais chez moi on ne choisit pas,
C’est l’amour qui vous dévore et vous met en émoi.
Les « crushs » d’un jour qui perdurent de trop,
Le coeur qui exsangue, tu me mets en porte-à-faux .

 

Les sens en éveil,
Quand je suis loin du réveil,
Et que de façon suave tu caresses,
Le corps dont les vallons que sont mes fesses.

 

Il sait lire en moi,
Tout ce que toi tu ne sais pas.
Ecrire et susurrer au mieux,
Les sentiments qu’on renferme au creux.

 

Marche et rêve à nous et au futur.
Marche pendant la trêve avant l’usure.
Fais de moi celle qui t’émeut,
Embrasse moi tel un aveu.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *