Le dédale

J’éclaire tes pensées lorsque l’obscurité vient les hanter
Si tes rêves sont sains et saufs pourquoi pas les réaliser ?
Jai tout un tas de choses qui ne cesseront de m’apeurer
Mais je suis plus sereine si dans tes bras je suis lovée …

Les morceaux de mon existence se cassent  dans les tourments
J’ai promis à mes essentiels que je tiendrai l’coup mais  je mens
Qui mieux que moi saurait dire à quel point on est faible face au néant ,
Lorsqu’on se brise le cœur à trop se cogner sur les mauvais  gens ?

J’évite le trop plein de questions que j’élude avec un sourire
Si la réponse vous plaît pas vous en saurez un jour d’autres  peut-être pires.
Pourquoi les ténèbres viennent rappliquer avec tous leurs sbires ?
Quand l’angoisse me prend au cou je remplis le temps qui passe  de vide.

Et le vent n’a jamais été aussi glacial
Son visage lui demeure toujours pâle.
Je me perds seule la nuit dans le dédale,
Arrimer son être à l’autre est bien souvent mal.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.